Joseph Krulic
Né en 1956, dans l’ex-Yougoslavie (en Croatie, d’origine slovène et croate).
Ancien élève de l’École Normale Supérieure de Saint-Cloud (1976-1981), agrégé d’histoire (1979), DEA de science politique à l’IEP de Paris (1981) et DEA d’histoire à Paris X (1981), puis élève de l’ENA (École Nationale d’Administration ; 1985-1987), HDR (habilitation à diriger des recherches) en science politique à l’IEP de Paris (2003).

Magistrat administratif, au tribunal administratif de Versailles (jusqu’en 2003), détaché à la direction des affaires juridiques du ministère des Affaires étrangères (à la sous-direction des Droits de l’Homme ; 1992-1994) , puis président de chambre au tribunal administratif d’Orléans (2003-2005), au tribunal administratif de Paris (2005-2009),  président permanent à la CNDA (Cour Nationale du Droit d’Asile) du 1er septembre 2009 au 31 décembre 2013, président de chambre à la CAA (Cour Administrative d’Appel) de Paris du 1erjanvier 2014 au 30 avril 2017.

Auteur d’articles sur les questions juridiques, en particulier sur le droit des étrangers et le droit d’asile, mais aussi sur le droit de la fonction publique et la responsabilité administrative, d’articles et d’ouvrages d’histoire contemporaine et de science politique sur l’espace yougoslave, la théorie du nationalisme, du populisme et la théorie de la souveraineté. A notamment publié Histoire de la Yougoslavie de 1945 à nos jours (Ed. Complexe, 1993, Prix du meilleur livre de poche historique, Festival du livre de Nancy).

A participé à des jurys de thèse en histoire des relations internationales, science politique, droit interne ou droit international. A notamment présidé le jury de la thèse de Marie Boka, La CPI entre droit et relations internationales : les faiblesses du statut de Rome à l’épreuve de la politique internationale, publiée à la LGDJ en 2014 (il en a écrit la préface).